Monster Racer, Café Monster

Monster Racer, Café Monster

Nous somme fiers de vous présenter cette réalisation fraîchement terminée. Dans un style “Café Racer” “Néo Rétro” il nous a été possible de donner un maximum de passion et de détermination afin de créer une véritable monoplace homologuée, expertisée du jour où tout a passé du premier coup et sans la moindre hésitation.

Historique :

-Juillet 2008 : notre ami/client, “Raph”, pour les intimes lance le défi et élabore un cahier de charges en vue de démarrer le projet pendant l’hiver. Propriétaire d’une Ducati Monster 900 à carbus de tout premier cru 1993 avec un très faible kilométrage, nous dirons donc base saine, il nous faudra donc revisiter et démonter entièrement la machine, déjà customisée il y a une bonne douzaine d’années. Ici on part d’une feuille blanche, on veut faire un “Café Racer” ce qui implique une coque arrière monoplace, une sellerie minimaliste, des guidons bracelets etc…

-Octobre 2008 : nous avons acheté par correspondance une coque arrière en fibre brute, nous avons dû faire de multiples transformations, du cadre premièrement, mais aussi de la coque même puisque trop étroite et trop courte à la fois, nous voulions juste une base à travailler et à modifier afin de la modeler ensuite sur mesure et l’adapter à la moto, notamment au niveau de l’alignement avec les formes du réservoir. Pour la tâche du fibrage/élargissement/allongement de la pièce, nous avons fait appel à Biman, partenaire avec lequel nous avions déjà collaboré à diverses reprises pour le prototypage de pièces uniques destinées à la Benelli TNT 1130.

-Novembre 2008 : Catalogues et recherches de pièces à gogo, Raph en profite pour amener toutes sortes d’idées relevées ou imprimées depuis internet, il nous faut des pièces homologuées avec des importateurs capables de fournir des papiers recevables par le Service des Automobiles Genevois. Entre temps on découpe, on soude, on bouche, on lime et on peaufine la châssis en prévision de la coque arrière.

-Décembre 2008 : les fêtes approchent, la moto n’est pas encore démontée car la priorité c’est le monoplace, et tant que l’alignement n’est pas parfait avec le réservoir, on ne peut pas se permettre de la mettre en pièces, alors on modifie les platine de cale-pieds en monoplace, on lime, on soude et on peaufine encore une fois. Du coup c’est les fêtes alors RDV en janvier ;o).

-Janvier 2009 : reprise timide avec le sentiment de non avancement, beaucoup de retouches à la coque arrière sont nécessaires, ça penche, c’est plus l’inclinaison donnée initialement et aussi on voudrait y intégrer un feu arrière à Led’s tout juste déniché, faut admettre que ça prend du temps pour réaliser un “Q” idéal à nos yeux.

-Février 2009 : c’est parti on attaque, démontage complet commande de pièces et mise en place du kit couleurs que devra afficher notre petite sulfateuse, Raph a tout prévu en esthétique il s’y connaît le bougre et ça fait aussi plaisir qu’il sache où il veut aller, on est ici hors du cliché du client qui va chez le tatoueur pour lui dire qu’il n’a pas d’idée de dessin, commence l’archivage et l’annotation de toutes les pièces. La moto ayant déjà été “customisée” une fois il nous faudra repenser toutes le techniques de coloration. Peinture, thermo laquage, eloxage.

-Mars 2009 : cela impliquera que tout sera révisé, tous les roulements de roues, roulements de direction, charbons de démarreur, grand service complet avec distribution complète + les courroies, tous les joints de carters moteur, de cache-culbuteurs, de pipes d’admission, même le ressort de suspension arrière sera peint, la fourche entièrement démontée où toutes les pièces en aluminium, bras oscillant compris, seront anodisées en noir, les ponts de fourche, les platines de cale-pieds et le cadre thermo laqués en anthracite, les supports de disques de frein, les pinces, les jantes, les carters moteurs en noirs. Tout y passera sans exception…

-Avril 2009 : Nous recevons enfin la carrosserie peinte par notre spécialiste régional Paul Design. C’est du Paul, tout est peint et à aucun endroit il n’y a d’escalier ou de peau d’orange…”tu passes le doigt et c’est miroir”…La saison démarre, il y a le “rush” et du coup avec Pâques et les ponts on ne sait plus où donner de la tête, on doit mélanger le quotidien avec notre projet, alors on remonte petit à petit car on ne peut pas refuser le boulot, la baraque doit tourner malgré tout.

-Mai 2009 : on s’attèle à toutes les finitions ainsi que le montage du magnifique compteur Motoscope Mini de chez Motogadget en Allemagne, mon ami Barm’s a découpé à la fraiseuse la plaque de support compteur au niveau de l’écrou central de direction, on a passé la plaque à la plieuse et on a fait le montage le plus minimaliste possible au niveau de l’encombrement filaire, soudures, gaine thermos, pattes de support capteurs ou bouton de commande de l’afficheur et le tour sera bientôt joué.

-Juin 2009 : On remonte, ça prend forme et les clients qui entrevoient le bestiau ne manquent pas de faire des éloges s’attardant de plus en plus autour, on monte une ligne d’échappement complète Ex-Box by Quad-D supprimant tout silencieux latéral permettant ainsi d’avoir une vue majeure sur l’arrière ainsi que de conserver une finesse dans la ligne. Le temps s’écoule, bon sang ce que ça prend du temps les finitions, en plus il faut bien l’avouer on n’a pas un budget illimité, Raph est gentil il nous a laissé carte blanche, il avait bien vu et compris qu’on allait dépasser le modeste budget initial, mais à aucun moment il ne nous a mis de pression…la crème. Il nous a juste dit…”bon alors je rentre de vacances la 1ère semaine de juillet, j’aimerais qu’elle soit expertisée et immatriculée, que je puisse la prendre”…..heu..haaa..okay !! ( la gorge serrée ;o)

-9 Juillet 2009 :pas que j’aie eu des doutes mais c’est quand même avec une certaine appréhension que je me rends au service des automobiles. Elle doit d’abord passer le contrôle d’expertise pour nous permettre ensuite de l’immatriculer. J’ai rien à cacher, j’ai tous les certificats et homologations, il fait magnifiquement beau et chaud, journée idéale pour homologuer tout ça. Merveilleux, l’expert sur qui je tombe après la pause déjeuner est vraiment sympa, on a eu du plaisir à discuter le bout de gras sur la réalisation et lui a fait passer l’expertise sans même une hésitation. Tout a été noté dans la carte grise concernant les pièces homologuées et j’ai pu rentrer tambour battant avec enfin le sentiment d’arriver à l’achèvement du projet.

Nous sommes heureux d’avoir pu nous engager dans un projet sérieux, de cette envergure et tenons à te remercier, Raph, pour nous avoir choisis dans cette tâche, ça a été un plaisir de te connaître davantage au fur et à mesure de nos rendez-vous comme lors de tes visites de courtoisie, encore une fois tu a été la crème tant par ta patience que par ton écoute lorsqu’on a dû décider d’un chemin à emprunter. Ta philosophie sur le sport mécanique et ton approche dans la compréhension de cette réalisation ont été du plus grand soutient, ta moto le reflète bien.